Montpellier : pour protéger les arbres, le tribunal suspend le permis de construire polémique de Fontcarrade

Nous vous en parlions le 22 décembre dernier : un recours avait été déposé au tribunal administratif de Montpellier par l’association “Non au béton” qui dénonçait un faux sur le nombre d’arbres déclarés dans la demande de permis de construction de la société SOGREPROM. Le tribunal a exigé une régularisation de cette demande. La société a trois mois pour s’exécuter et la faire valider par la mairie de Montpellier. Ce nouveau comptage va-t-il remettre en cause la surface constructible du terrain ?

Source : France 3 Occitanie

Crédits photo : Google map